Mastering


Mastering - chaîne hybride

 

Depuis des décennies la technologie fait partie-intégrante de l'univers du studio et rapidement elle a su répondre aux besoins techniques.

Elle a réussit à fédérer techniciens, musiciens et producteurs autour d'une vision inventive. Elle  contribue à l'émergence d'esthétiques .

Si aujourd'hui les plugins donnent accès à une grande diversité d'outils, de traitements et d'effets, ils sont majoritairement issus du hardware analogique.

 

Les meilleures machines hardware ont une signature sonore, une texture identifiable. Elles sont devenues des standards et, par l'usage, chacun a pu contribuer à leur utilisation de manière créative.

Les plugins, par le calcul d'algorithmes s'efforcent d'émuler le comportement du hardware . Leur limite de mimétisme étant leur limite de modellisation.

Les plugins, de part leur conception numérique, ont une palette redoutable et quasi-infinie de facultés dont la très grande précision et praticité d'emploi. Ils n'ont pas de contrainte d'entretien...

Un système hybride associe le meilleur des 2 mondes pour tendre vers un idéal.

Les principales étapes audio:

  1. L'acquisition du signal.
  2. Le traitement soustractif.
  3. La conversion analogique
  4. Le traitement esthétique.
  5. La convertion numérique.
  6. La normalisation.
 

La chaîne mastering hybride Golgoth 43:

Ecoutes:

Dynaudio BM15A, Focal JM lab B05, Electra 915 et 920.1.

Station de travail:

Samplitude Pro X3 suite.

Convertisseurs:

Universal Audio 2192 / t.c. electronic Finaliser 96K.

EQ stéréos:

Asly SC66-A, D&R paramétriques (4 bandes), Klark Teknik EQP-KT (8 bandes).

Comp/limiteurs stéréos:

Klark Teknik KT-2A, BSS DPR-402, dbx 160A, Valley Audio Dynamite, Gyraf Audio 2-1176 LN, t.c. electronic Finaliser 96k.

Plugins:

Brainworks, UAD, Waves, Softube, ...